Afin d’accroître le confort des usagers et de répondre aux exigences d’un tri des déchets de plus en plus affiné, Ipalle entreprend des travaux d’extension au recyparc de Rumes.

Des travaux d’extension ont pris cours il y a quelques jours au recyparc de Rumes. Prévus pour une durée d’un an, ils portent sur l’ajout d’une dalle de béton à l’arrière du site et sur toute la largeur de celui-ci, qui servira entre autres de zone de stockage pour différents déchets. Le bâtiment des agents sera démoli, pour être reconstruit afin de répondre aux exigences du service et des performances énergétiques (PEB). Enfin, un conteneur spécialement aménagé recevra les déchets spéciaux des ménages (produits chimiques, phytopharmaceutiques, peintures, solvants, batteries, etc.). D’un montant de 629.000 €, les travaux du recyparcs de Rumes sont réalisés par la société Petit (Pecq). Ipalle, qui s’engage à tout mettre en œuvre pour éviter au maximum les désagréments, remercie d’ores et déjà les utilisateurs pour leur compréhension. L’ensemble de ces travaux est financé à hauteur de 70 % par la Région wallonne et de 30 % par l’intercommunale.

Ipalle est engagée dans un programme d’extension et, lorsque cela n’est pas possible, de reconstruction de ses recyparcs. Ces travaux répondent à un besoin réel, au vu du succès de leur fréquentation (1.524.000 visiteurs dans les recyparcs de Wallonie picarde en 2018). Ils permettent d’offrir plus d’aisance et de sécurité aux usagers, tant pour l’accès que pour le dépôt des déchets. Le tri s’avère quant à lui de plus en plus pointu, avec la collecte de nouvelles matières telles que la frigolite, les déchets organiques (de cuisine), le plâtre, les plastiques souples, le verre plat…, nécessitant davantage d’emplacements. Les déchets deviennent ainsi de nouvelles ressources.

Juillet 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
5
6
7
8
9
11
15
16
17
19
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31