COMMUNIQUÉ DU BOURGMESTRE
RECYPARCS D’IPALLE : RETOUR À l’HORAIRE HABITUEL, 7 JOURS SUR 7
Chers concitoyens,
A partir de ce lundi 25 mai 2020, le recyparc de Rumes (comme les autres) retrouvera son fonctionnement habituel. Le système des rendez-vous est supprimé, en semaine comme le week-end.
Tous les déchets acceptés avant la crise du Covid-19 pourront à nouveau y être déposés.
Voici les horaires d’ouverture à partir de ce 25 mai :
• Lundi : de 12h30 à 19h
• Mardi, mercredi, jeudi, vendredi : de 8h30 à 12h et de 12h30 à 19h
• Samedi : de 8h30 à 12h et de 13h à 19h
• Dimanche : de 8h30 à 12h30.
Aucun véhicule ne sera admis à pénétrer sur le site 15 minutes avant la fermeture.
Les mesures de sécurité sanitaire (maintien de la distanciation physique, port du masque fortement recommandé et obligatoire pour l’accès au bureau, …) restent d’application. Vous en trouverez le détail via le lien : https://www.ipalle.be/recyparcs-ipalle-retour-a-lhoraire-habituel/
Ipalle vous remercie pour la compréhension dont vous avez fait preuve au cours des différentes phases de réouverture de ses recyparcs.
Le Bourgmestre
Michel Casterman

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rue de Digue - 7618 Taintignies

Tél. : 069/64.73.02

www.ipalle.be

facebook :  Ipalle – Vers un territoire Zéro Déchet

 

Un recyparc plus grand et plus moderne à Rumes

Afin d’accroître le confort des usagers et de répondre aux exigences d’un tri des déchets de plus en plus affiné, Ipalle entreprend des travaux d’extension au recyparc de Rumes.

Des travaux d’extension ont pris cours il y a quelques jours au recyparc de Rumes. Prévus pour une durée d’un an, ils portent sur l’ajout d’une dalle de béton à l’arrière du site et sur toute la largeur de celui-ci, qui servira entre autres de zone de stockage pour différents déchets. Le bâtiment des agents sera démoli, pour être reconstruit afin de répondre aux exigences du service et des performances énergétiques (PEB). Enfin, un conteneur spécialement aménagé recevra les déchets spéciaux des ménages (produits chimiques, phytopharmaceutiques, peintures, solvants, batteries, etc.). D’un montant de 629.000 €, les travaux du recyparcs de Rumes sont réalisés par la société Petit (Pecq). Ipalle, qui s’engage à tout mettre en œuvre pour éviter au maximum les désagréments, remercie d’ores et déjà les utilisateurs pour leur compréhension. L’ensemble de ces travaux est financé à hauteur de 70 % par la Région wallonne et de 30 % par l’intercommunale.

Ipalle est engagée dans un programme d’extension et, lorsque cela n’est pas possible, de reconstruction de ses recyparcs. Ces travaux répondent à un besoin réel, au vu du succès de leur fréquentation (1.524.000 visiteurs dans les recyparcs de Wallonie picarde en 2018). Ils permettent d’offrir plus d’aisance et de sécurité aux usagers, tant pour l’accès que pour le dépôt des déchets. Le tri s’avère quant à lui de plus en plus pointu, avec la collecte de nouvelles matières telles que la frigolite, les déchets organiques (de cuisine), le plâtre, les plastiques souples, le verre plat…, nécessitant davantage d’emplacements. Les déchets deviennent ainsi de nouvelles ressources.

 

              Horaire

Lundi fermé  12h30 - 19h
Mardi 8h30 - 12h  12h30 - 19h
Mercredi 8h30 - 12h  12h30 - 19h
Jeudi 8h30 - 12h  12h30 - 19h
Vendredi 8h30 - 12h  12h30 - 19h
Samedi 8h30 - 12h  13h00 - 19h
Dimanche 8h30 - 12h30  fermé

 

Merci de vous présenter au plus tard 15 minutes avant l'heure de fermeture du recyparc.

ATTENTION: De novembre à février, le parc ferme à 18h.

Jours de fermeture 2020

  • Mercredi  1er janvier
  • Jeudi 2 janvier
  • Lundi 13 avril
  • Vendredi 1er mai
  • Jeudi 21 mai
  • Lundi 1er juin
  • Lardi 21 juillet
  • Samedi 15 août
  • Dimanche 27 septembre
  • Dimanche 1er novembre
  • Lundi 2 novembre
  • Mercredi 11 novembre
  • Vendredi 25 décembre
  • Samedi 26 décembre

 

Vous pouvez dorénavant apporter gratuitement vos déchets organiques de cuisine dans tous les recyparcs Ipalle ou dans les Points d'apport volontaire.

Des conteneurs spécifiques sont destinés à les recevoir : n’hésitez pas à vous adresser aux agents qui vous guideront avec plaisir.
Cette collecte s’adresse uniquement aux particuliers.

Liste des déchets acceptés et réfusés

Quelques conseils pour vous aider à réduire le volume de votre sac poubelle

 

De nouveaux emballages en plastique dans les PMC

Depuis le 1er janvier 2020, presque tous les emballages en plastique peuvent être triés avec les PMC en Wallonie picarde : une sérieuse cure d’amaigrissement pour votre sac-poubelle !
Avant c’était non, maintenant c’est oui !
Concrètement, presque tous les emballages en plastique peuvent désormais être triés avec les PMC : les pots de yaourt, les raviers de beurre ou de champignons, les pots de crème glacée, les pots de fleurs, les tubes de dentifrice, les pots de crèmes corporelles en plastique…
C’est toujours non…
Les emballages composés de plusieurs matières ne sont pas autorisés, comme les emballages de chips cylindriques (composés de carton et d’aluminium) ou encore certains emballages d’aliments pour animaux avec une couche intérieure en aluminium.
Les emballages avec un bouchon de sécurité enfant ne sont pas acceptés non plus dans le sac bleu, ainsi que ceux présentant au moins un des pictogrammes suivants :

pictogramme
 
 
Ces déchets vont aux recyparcs, dans les déchets spéciaux des ménages, tout comme les emballages de pesticides, d’huile de moteur, la frigolite ou encore les tubes de silicone.
Les autres déchets en plastique tels que les seaux en plastique, imperméables, bottes, tuyaux de jardin, jouets… ne vont pas non plus dans le sac bleu.
Ne les emboîtez pas !
Ipalle rappelle que l’application de quelques consignes de tri permettra d’assurer un recyclage optimal des matières. Ainsi, il est demandé de ne pas emboîter les emballages les uns dans les autres, notamment les pots de fleurs en plastique, et de ne pas les laisser ensemble dans des sacs noués. Cela compliquerait, voire rendrait inefficace, l’étape du centre de tri, les plastiques étant dans un premier temps séparés mécaniquement.
Pensez aussi à ôter entièrement les opercules des pots de yaourt et les films plastiques des barquettes de charcuterie par exemple, et jetez-les séparément dans les PMC. En effet, certains emballages sont composés de différents types de plastique qui ne suivent pas la même filière de recyclage. Par exemple, une barquette de charcuterie en plastique rigide fermée par un film en plastique souple ou un ravier de beurre fermé par une couche d’aluminium.
Enfin, comme pour les autres emballages destinés au recyclage, n’oubliez pas de bien les vider, les racler ou les égoutter.

Les anciens sacs peuvent encore servir
Pas d’inquiétude si vous possédez chez vous des rouleaux de sacs bleus destinés à la collecte des PMC : ceux-ci restent valables sans limite dans le temps. Vous pouvez donc les déposer lors de la collecte, avec les nouveaux emballages en plastique autorisés.
Pour connaître les jours de collectes, consultez le calendrier distribué dans votre boîte-aux-lettres en fin d’année ou le site internet www.ipalle.be. Vous pouvez aussi télécharger gratuitement l’application Recycle !.
Huit kilos par an et par personne
Huit kilos par an et par habitant, annonce Fost Plus, l’asbl qui prend en charge la promotion, la coordination et le financement des collectes sélectives, du tri et du recyclage des déchets d’emballages ménagers en Belgique. C’est l’estimation des déchets qui migreront du sac-poubelle aux PMC, à savoir désormais les emballages en Plastique (et non plus uniquement les bouteilles et les flacons en Plastique), les emballages Métalliques et les Cartons à boisson. Une bonne nouvelle pour le portefeuille, mais aussi pour l’environnement puisque le tonnage de déchets recyclés va ainsi pouvoir augmenter sensiblement, participant à la préservation des matières premières.
Attention : pas partout en même temps
Ces nouvelles consignes de tri sont introduites progressivement dans tout le pays, de façon à ce que chaque acteur impliqué dispose du temps nécessaire pour se préparer correctement. De nombreuses parties prenantes sont en effet impactées, des communes aux intercommunales en passant par les entreprises de collecte et de recyclage, les centres de tri… Il est donc possible que les nouvelles règles de tri en vigueur au sein de votre commune ne soient pas encore d’application dans une commune voisine ou sur votre lieu de travail.